Terremoto en Santiago  posté le samedi 27 février 2010 22:33

Aujourd'hui, 15h après je me remets doucement. Il y a sur Santiago un gros tremblement de terre tous les quarante, cinquante ans . celui de cette nuit a, de la part de tout le monde été très fort: 8,8 sur l'échelle de Richter, il fut accompagné d'un tsunami qui a ravagé le sud,et l'île de Robinson Crusoé .

Tout ce dont je me souviens est de m'être réveillée à 3h du matin en me demandant ce qui arrivait à mon lit; ce dernier avançait reculait avançait reculait il m'a fallu un petit moment avant de réaliser.

Alors je me suis accroupie dans le chambranle de la porte et j'ai attendu, un temps indéfiniment long, l'immeuble bougeait dans tous les sens, et ce n'est pas pensable raisonnablement qu'un immeuble bouge d'avant en arrière et puis de droite à gauche alors je suis restée dans ma position dans mon chambranle car j'avais lu que, avec les salles de bain ce sont des lieux protégés.

Et puis je  me racontais que tous les immeubles neufs de la ville sont obligatoirement anti-sysmiques  donc celui-là ne devait pas tomber; et puis s'il tombait moi du penthouse je tombais sur tout le monde. Pas très logique , par contre la réalité se faisait connaître tout tombait dans l'appart les meubles cadres armoires verres plats bouteilles de vin, absolument tout: comme dans un bateau qui chavire!

Au bout d'un temps on ne peut plus long ça s'est arrêté et là silence total, et tout de suite on constate les fissures dans les murs, la vaisselle foutue mais on s'en fout on ouvre la porte et on descend dans la rue. Tout le monde parle de son expèrience de sa peur,, de ses dégats et personne ne veut rentrer chez soi.

Et pourtant les chisliens connaissent bien les secousses sysmiques mais je crois qu'on ne peut s'y habituer. La partie neuve de la capitable est indemne, les vieux monuments et les vieilles maisons du centre et des quartiers ouest ont été vraiment endomagés,oujours pas d'eau ni d'électricité, deux hôpitaux ont été évacués ils installent un hôpital de camagne dns le centre et en appellent aux bénévoles;  l'aéroport est fermé, les transports ne fonctionnent pas.

Et moi je rêve d'une maison de plain-pieds avec un grand jardin...J'ai un peu peur de dormir dans ma chambre ce soir et je comprends les gens qui campent dans les parcs!

lien permanent

ideas de Lima  posté le vendredi 16 avril 2010 19:53

la playa  = une place de parking et non pas une plage

le klaxon du chauffeur de taxi ne s'adresse pas aux jolies filles mais pour tout le monde il propose simplement ses services

la pollution n'existe pas ici, hum c'est seulement la brume du pacifique, bof

tout le monde balaie devant sa porte j'en ai  vu avec un aspirateur mais la ville est dramatiquement sale, tout le monde jette tout partout

pas de priort'e  pas de feux rouges seulement le klaxon fort , fort fort marcher dans la rue est dangereux il faut savoir ou pouvoir courir vite car les voitures vont vite

des femmes aux carrefours qui pensent à leur maris et à ce qu'elles vont cuisiner le soir: elles doivent en principe  s'occuper des voitures mais comme elles ont des fringues bien ajustees tous les machos du coin les sifflent. Du coup des embouteillages gigantesques

Prendre le bus est impossible pour un etranger ils n'ont pas de numero, n'indiquent pas la direction, on les reconnait à la couleur et à ce que hurle le mec qui se tient devant la porte et qui vous pousse dedans

Le dernier Inca a conseille  a Pizarro l'endroit le plus brumeux et le plus desertique de toute la cuesta pour que les envahisseurs cosntruisent leur ville, il avait de l'humour l'adorateur du soleil

pour ameliorer le traffic ils ont construit une autoroute dans le centre avec un metro bus: encore des bus mais sur une piste speciale au milieu de l'autoroute

Pas d'eau un petit filet seulement dans les maisons mais il existe un parc magnifique qui regorge de fontaines incroyables

 

lien permanent

Le sud magallanes  posté le dimanche 11 avril 2010 21:52

Là le sud c'est pas le plus chaud mais le plus froid; on a du mal à s'imaginer mais le vent du sud ici vient de l'antartique, et c'est quelque chose! marcher dans la rue courbée en deux par ne sorte de blizzard sibède rien faut connaître! non en fait on peut s'en passer mais ce qui me console est que tout le monde marche plié en deux pas que les gringos! Car dans ce lieu du bout du monde il y a les magallanes, les patagoniens ceux d'argentine et puis le reste en gros les chiliens et les gringos.

La première étape fut Punta Arenas la grande ville chilienne des Magallanes ceux qui habitent le long du canal découvert par M...La ville fut fondée par des espagnols des croates (qu'st-ce qui a pu bien se passer dans ce pays pour qu'ils en partent si nombreux au 19ème) des italiens et des français, eh oui y'a des Fauré à Punta Arenas! Au départ il s'agissait, pour les colons de faire de l'élevage de vendre la laine puis de la pêche de la navigation des conserveries et aujourd'hui c'est le pétrole qui a pris le dessus. Les exploitations sont en Terre de feux et la ville est habitée par les notables.  Le gaucho  après avoir vendu sa récolte la dépensait au bordel. Aujourd'hui je n'ai pas vu de bordel mais je ne suis pas spécialiste.

Le musée de la ville créé par des religieux est remarquable si on arrive à faire abstraction des critères suivants: non ce ne sont pas les bons pères qui ont fait ce qui est bien dans le coin, non les sauvages n'ont pas péri par le simple contact avec la civilisation mais parce que les blancs furent payés en dollards pour chaque oreille d'indien mort , Donc en abstrayant(?) ces quelques principes le musée est intéressant. Il nous montre la vie des 4 tribus indiennes qui vivaient là dont certains dépassaient 1m80 les onas et d'autres transportaient le feu soit le bois les braises et les flammes dans leur canoé construits à base d'écorce de Lengua. Sauf que les curés nt oublié une chose ou plutôt n'ont pas voulu nous montrer que les indiens vivaient entièrement nus, recouverts seulement d'une épaisse couche de graisse de phoque qui les protégeait du froid.                 

Alors pour les films endeviennent Keatoniens et c'est intéressant .Le curé cinéaste a commandé aux indiens de se vétir de peaux de bêtes c'est plus décent et montrer leur vie.  Passer par dessus le feu avec une peau de guanako (chameau local) peut s'avérer dangereux et sauter du bateau sur la grève pas terrible, et c'est justement là que ça devient comique c'est que même s'ils se brulent à moitié ou tombent du canoé ils gardent la peau sur le dos et ttrès dignes fixent la caméra en pensant que tous les blancs sont des fous!

 

 

lien permanent

Lima  posté le dimanche 11 avril 2010 21:40

Le 11 avril, je suis à Lima. Ici tout est différent du Chili je me sens totalement étrangère au pays. Ici il y a des gringos de partout, de préférence américains et les choses changent: il faut tenter d'obtenir des prix qui ne sont pas ceux des américains, trouver les lieux où les péruviens mangent font leur course et vivent. Miraflorès est le quartier touristique et j'habite dans ce quartier. Je me sens moins en europe et beaucoup plus en amérique du sud et ce qui est bien je comprends de mieux en mieux, les péruviens articulent. La ville est construite sur un désert ce qui donne une brume énorme qui envahit la ville et ses alentours les plages sont en galais et l'eau si froide que personne ne va dans l'eau. Pas dàrbre peu de parcs sauf en bord de mer mais plein de petites échoppes de bodegas où les tshirts les plus moches fbriqués en chines cotoient les poteries les plus belles et les bijoux les plus magnifiques. Demain je retourne à l'école pour cinq jours et après sans doute Cuzco

lien permanent

Punta Arenas  posté le mercredi 17 mars 2010 00:25

C'est la ville presque la plus sud du Chili il fait frais, presque froid et je n'ai pas senti de secousse depuis deux jours, le rêve de pouvoir dormir tranquillement sans penser que l'immeuble va bouger. Par contre le vent qui souffe vient du sud, et le sud ici c'est l'antartique et c'est froid.

Punta Arenas est une petite ville de colons croates ( ils sont partout au Chili) anglais français italiens et bien sûr espagnols. Tout ce beau monde a fait construire un tombeau à l'entrée du cimetière : les amis de la Croatie, la casa de Italia, la société  française S M de Punta Arenas....    Certains sont venus pour l'or de la Terre de feux d'autres pour la chasse à la baleine , d'autres encore pour faire du commerce ou élever des moutons mais tous sont restés par amour des grands espaces et de la Patagonie. J'ai arpenté les rues de la ville avec les mots de Coloane, St Exupéry est venu aussi par trois fois quand il a ouvert la liaison aéropostale de la patagonie argentine. Les maisons furent construites comme des petits palais et il y eut même un opéra comme à Beleim. De nos jours les maisons sont en bois ou en tôles, il y a quelques immeubles 1 casino et une zone franche remplie de gadjets chinois. Autres temps, autres moeurs.

Les français sont arrivés seulement 1 jour après le découverte de ce pays fantastique par les espagnols, l'histoire se répète ce fut la même histoire en Nouvelle Zélande. Les français fêtaient si bien leur arrivée quíls se sont fait doublés une fois par les anglais et itou par les espagnols. Le seul avantage pour moi aurait été dans ces deux pays de pouvoir parler correctement la langue .

J'ai fait la connaissance d'une prof de maternelle qui ne comprend pas comment une autre prof à la retraite en plus peut avoir assez d'argent pour se balader de part le monde. Ici la majorité des profs sont divorcées et ont du mal à élever leurs enfants, c'est une situation qui ne m'est pas ionconnue. Alors nous avons comparé nos fiches de salaire en rapport avec le salaire minimum et le coût de la vie, pour s'apercevoir que nous autres les enseignantes sommes vraiment mal payées de partout dans le monde. demain je suis invitée dans sa classe et ce soir je vais réviser mes cours d'espagnol.

Après départ pour le grand sud avec le Bahia Azul, un ferry qui relie Punta Arenas à Puerto Williams la ville la plus australe du Chili, du monde?

lien permanent
|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à brichili

Vous devez être connecté pour ajouter brichili à vos amis

 
Créer un blog